Catégories
Informaticiens et développeurs

Pourquoi les recruteurs ne comprennent pas votre métier ?

Les entretiens d’embauche et les questions des recruteurs sont une source inépuisable de bashing pour les dev à la machine à café. N’est-ce pas ? 😜

Mais pourquoi !?

Déjà, les recruteurs et les commerciaux ne font pas exprès de ne pas maîtriser votre métier. Soit il faut plusieurs années d’expérience, soit il faut être passé par la technique pour bien maîtriser le sujet (et encore !). Beaucoup sont de bonne volonté mais le système ne les aide pas 🤔

Souvent on n’a pas envie de faire d’effort pour les aider à comprendre, surtout au nième appel ou entretien. C’est un tort car ils font partie du process de recrutement et vous ne pouvez pas les éviter. Comme un recruteur doit comprendre son candidat, un candidat doit aussi essayer de comprendre un minimum le recruteur. Même si son « pouvoir » est limité à établir une shortlist (je caricature mais au final ce sont très souvent les opérationnels qui décident !), mieux vaut ne pas se fâcher avec 😉

Sinon votre discours ne passera pas, vous ne serez pas entendu ou on vous fera des propositions à côté de la plaque. Bref, vous perdrez votre temps !

pexels-photo-277458

Essayons de comprendre ce qui bloque…

En tant que dev (ou tout autre métier IT), vous avez déjà du mal à rester à jour sur les technos et les langages de votre spécialité tellement cela évolue vite 🚀 Alors imaginez ce que cela peut être pour un recruteur qui doit recruter une multitude de profils différents !

C’est ce qui se passe la plupart du temps : une grande majorité des recruteurs sont des jeunes sans expérience. A peine diplômé d’un Master 2 en RH (ou parfois encore en alternance), vous vous retrouvez bombardé sur un poste de consultant recrutement, chargé de recrutement, etc. Vous n’avez en tout et pour tout qu’une vague formation ou un doc indigeste avant d’être lancé sur le feu 🔥

pexels-photo-3186386

La personne peut se former, allez-vous me dire ?

Bien sûr, sauf que ce n’est pas si simple. En tant que dev, on vous a appris à l’école que vous devez vous former en permanence pour rester à niveau. Ce sont des habitudes que l’on ne retrouve pas forcément dans les formations RH.

Le recruteur IT n’a malheureusement très souvent personne sur qui se reposer. Ou alors le « tuteur » ne connaîtra pas à fond lui non plus. Google ou Wikipedia ne le sauveront pas malheureusement 😥

Sans compter que dans certaines ESN, cabinets et même clients finaux, il y a une pression du chiffre 📊 qui vous empêche de sortir la tête du guidon. A peine arrivé qu’il faut sourcer, qualifier et recruter sans discontinuer ! Il faut faire tant d’appels ou tant d’entretiens par semaine, et gare à vous si vous ne les faites pas…

La pression est tellement forte que l’on ne pense même pas à prendre ne serait-ce que 1h par semaine pour s’améliorer. Et puis les collègues qui sont un peu plus expérimentés n’aident pas non plus puisqu’ils sont passés par le même chemin. Ils ont appris sur le tas, ce sera pareil pour le junior qui vient d’arriver.

pexels-photo-266403

Il faut dire aussi que souvent le recrutement est une voie provisoire avant de faire des « vraies RH ». Pourquoi le recrutement n’intéresse pas plus que cela les RH ?

Le recrutement est très souvent vu par les profs et les formations comme un métier de second niveau. On apprend essentiellement les ressources humaines, c’est-à-dire la formation, la paie, le droit du travail etc. Très peu de cours en recrutement (d’où les questions bateaux et téléphonés) et on retrouve cette discrimination jusque dans les coefficients qui sont les plus faibles de tous les modules de la dernière année… Alors qu’un bon tiers de la promo va en faire 🤔

A moins que cela ne soit une vocation, beaucoup de RH se retrouvent recruteur un peu par défaut… Ils essayent de faire du mieux qu’ils peuvent avec le peu qu’ils connaissent et c’est pour cela que souvent ils galèrent à vous comprendre.

Après quelques années de souffrance pour beaucoup, le recruteur aspire très souvent à faire autre chose. Et c’est comme cela que l’on repart sur un nouveau cycle avec un junior 🎓 qui ne comprend pas votre métier.

pexels-photo-3022456

Finalement, on peut retrouver cette situation chez les dev ?

Et oui, c’est un peu comme quand un dev arrive dans un nouveau projet 😀 et une nouvelle société. Il maîtrise déjà la technique mais pas le fonctionnel. Il faut du temps, de la pratique et embêter l’ingénieur fonctionnel pour y arriver. Mais si personne n’est là pour l’aider à progresser, il finira par partir rapidement dès qu’il le pourra (sauf qu’il y a moins de pénurie dans les RH que l’informatique).

Les recruteurs ne se fichent donc pas de ce que vous leur racontez (même s’il y en aura toujours). Ils ne viennent pas du même monde 💻 – 💼, n’ont pas été formatés pendant plusieurs années à la technique et ses subtilités. La différence entre tel ou tel framework, le cycle en V ou l’agilité et beaucoup d’autres choses sont des concepts abstraits 🙃 pour celui qui ne pratique pas.

Est-ce une raison pour tout excuser : non !

Mais rassurez-vous, beaucoup apprennent et finissent par comprendre votre métier et trouvent cela passionnant 😊 Cela nécessite de la patience et du temps !

Lors de votre prochain entretien, soyez indulgent et expliquez, votre recruteur vous le rendra 😁

pexels-photo-167964

Auteur : Sylvain Lareyre – Ancien dev et recruteur pour JobOpportunIT

Toutes les photos viennent du site pexels

Par Sylvain Lareyre

Chasseur de Talents IT & Co-fondateur du Cabinet de recrutement JobOpportunIT

Après un M2 MIAGE et plusieurs années comme développeur Java/JEE, j’ai basculé côté recrutement et j’ai adoré ce métier !

Meilleur Sourceur de France #RMSConf en 2014, je suis aujourd’hui multi-casquettes : chasseur de têtes, formateur en sourcing pour les entreprises, enseignant dans différentes écoles, animateur d’événements et blogueur quand j’en ai le temps 😉

6 réponses sur « Pourquoi les recruteurs ne comprennent pas votre métier ? »

Excellent article, je m’y retrouve totalement en tant qu’employé. Je ne compte plus le nombre de recruteurs qui ne savent même pas à quoi correspond les compétences demandées dans l’offre… Même si les choses évoluent à très grande vitesse dans l’IT il y a des compétences qui restent et resteront. Malgré le fait que certains outils se mettent à jour ou que d’autres apparaissent, on peut très facilement s’informer de ceci via Internet (oui c’est assez chronophage !)

Aimé par 1 personne

Je trouve que c’est un excellent résumé de la situation.

Les employeurs ne jouant très souvent pas leur rôle lors des périodes de stage, d’apprentissage, d’alternance, et d’onboarding, la solution la plus efficace pour un recruteur qui veut apprendre et faire la différence est la conclusion de votre article.

Personnellement, il m’arrive de passer 10, 20, 30 minutes, voire plus, au téléphone avec un recruteur, pour échanger sur ce qu’est mon job et parfois bien au-delà. C’est toujours un réel plaisir d’échanger avec des personnes qui se posent des questions, et c’est pour moi un excellent exercice de pédagogie, exigeant car il me permet de voir directement là où je ne suis pas bon.

Recruteurs, jeunes ou moins jeunes, n’hésitez pas à questionner vos interlocuteurs lorsque vous avez du temps, vous aurez parfois la chance de tomber sur des gens qui auront à coeur de vous offrir un coup de boost !

J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.