Catégories
Informaticiens et développeurs

Et si c’étaient les dev qui chassaient les recruteurs ?

Chasser les recruteurs IT alors que l’on est en pénurie d’informaticiens ? Quelle drôle d’idée me direz-vous…

En réalité, pas tant que ça 🤔

Beaucoup de recrutements sont gelés en ce moment et de nombreuses périodes d’essais sont rompues, même dans le secteur informatique ! Sans compter les étudiants qui se retrouvent au bord de la route avant même que le stage ait commencé. Pour les alternances, les entreprises n’y pensent pas trop car elles ont d’autres problématiques 😥

La situation serait-elle en train de s’inverser : moins de postes et plus d’informaticiens en recherche ?

Non, à court terme peut-être mais pas sur le long terme. Le monde actuel a trop besoin de développeurs ! Reste quand même que de nombreux dev se retrouvent maintenant en position délicate de devoir chercher un job 💼. Une fois le confinement et la crise passés, tout devrait continuer comme avant mais ce n’est pas pour tout de suite.

C’est donc une situation inédite depuis de nombreuses années qui se profilent : les dev vont devoir chercher par eux-même, au lieu d’attendre qu’on vienne les contacter sur Linkedin.

pexels-photo-52608

 

Les « chasseurs de têtes IT » deviennent donc le « gibier » 🙃 Sauf que, comment fait-on ?

Etre candidat n’est pas un métier et il est difficile du jour au lendemain de se réveiller dans la peau du chasseur après avoir été le lapin pendant longtemps… Il faut s’y prendre avec méthode et organisation. Et surtout, privilégier la qualité à la quantité de candidatures.

Et si vous postuliez à des annonces ?

C’est la valeur sûre d’après les statistiques de l’Apec ! Après une recherche sur Indeed : « Ah mince », il n’y en a pas tant que ça en fait. Surtout une fois enlevées les sociétés qui profitent de la situation en laissant tourner de fausses annonces et se constituer un vivier pour la reprise…

Quand bien même, vous risquez de ne pas être le seul à postuler 😬 ! Comment vous démarquer au milieu de toutes ses candidatures que le recruteur va recevoir ? Déjà, il faut que l’on vous remarque au milieu des nombreuses candidatures exotiques reçues. En effet, beaucoup de candidats non IT postulent à tout. Cette sentence est malheureusement assez similaire sur les CVthèques…

Ensuite, pourquoi le recruteur devrait vous appeler vous plutôt qu’un autre tout aussi compétent et au parcours similaire ?

sailors-all-hands-navy-military

 

Voyons étape par étape comment se lancer dans une « chasse au recruteur » 😉

1. Identifiez les entreprises qui recrutent et qui vous intéressent

Il faut que vous réfléchissiez déjà à ce que vous avez envie de faire et ce qui vous intéresse. Cette 1ère réflexion 🤯 est primordiale et pourrait faire l’objet d’un billet de blog (promis, on va s’y mettre et le proposer prochainement 😊).

Voici quelques idées pour trouver des entreprises à « prospecter » :

  • L’entourage et la cooptation sont idéals, surtout en période de crise car vous aurez quelqu’un pour vous appuyer. Peut-être est-il temps de reprendre contact avec d’anciennes connaissances et de secouer son réseau ?
  • Faire quelques recherches sur le web :
    • il y a de nombreux sites qui parlent d’actualités économiques et entrepreneuriales locales. Par exemple sur la Côte d’Azur (désolé pour les autres, c’est la région de l’auteur 😅) : TribuCA ou WebTimeMedia Riviera . Sans oublier votre association FrenchTech locale 🐔
    • Y a-t-il des associations d’entreprises qui pourraient vous aider ou proposer des listes d’entreprises ? Sur la technopole de Sophia Antipolis, vous avez par exemple la Telecom Valley ou la Fondation Sophia Antipolis.
  • On n’y pense pas mais le bureau local de vos agences Apec et CCI peuvent surement vous aider !
  • Certaines entreprises étaient en forte croissance avant le confinement/crise et peut-être continuent-elles de recruter, même si c’est moins ? Vous pouvez regarder dans les derniers salons ou forums emploi qui étaient présents.
  • Sinon il reste les réseaux sociaux et votre grand ami Google 😜

pexels-photo-443383

 

2. Identifier le recruteur de la société

On évite à tout prix d’envoyer un email de candidature à une adresse générique de type recrutement@societe.com. Vous atterrirez au même endroit que les candidatures aux annonces et avec la même problématique de réussir à émerger au milieu de beaucoup de bruits…

Il faut identifier LE ou LA recruteur(euse) !

Selon la taille de la société, les recruteurs ne sont pas les mêmes. Voyons cela (par ordre de chance de réussite) :

  • Grande entreprise
    • Service recrutement en priorité : Chargé de recrutement, Talent acquisition, Directeur du recrutement, etc.
    • Chefs de projets et de département : en effet la communication entre les RH et les opérationnels n’est pas toujours bonne et certains postes ne sont pas connus ou bien traités.
    • Service RH : Directeur des Ressources Humaines.
  • Moyenne entreprise
    • Service RH : Directeur des Ressources Humaines, chargé de RH, etc. En général, il n’y a pas de service recrutement…
    • CTO/responsables techniques et Chefs de projets…
  • Petite entreprise (startup par exemple)
    • Fondateur/dirigeant/CEO et Directeur marketing/communication.
    • CTO/responsables techniques et lead dev.
    • Tous les employés : comme la société est petite, tout le monde se connait et votre candidature sera transférée rapidement à la bonne personne.

Une fois que vous connaissez la fonction du recruteur à identifier, rendez-vous sur Linkedin pour les chercher et trouver son nom 😉

pexels-photo-63901

 

3. Trouver l’email du recruteur

Même si Linkedin est un outil génial, rien ne remplace un bon vieil email. Si votre « recruteur » n’est pas très branché réseaux sociaux, vous risquez d’attendre quelques temps avant qu’il n’accepte votre invitation et pour lui envoyer un message… Alors que les emails, tout le monde les lit régulièrement ! Le téléphone, c’est un peu hard pour une candidature spontanée.

Si vous avez de la chance, les coordonnées du recruteur sont dans son profil. Sinon, il va falloir trouver l’email par soi-même :

  • Regarder sur le site web ou dans les annonces si l’email n’apparaîtrait pas, on peut toujours avoir un peu de chance 😏
  • Déduire l’email à partir du pattern de l’entreprise :
    • Hunter : c’est un outil gratuit (après inscription) qui recherche les emails d’une entreprise sur le web à partir de leur site web. Vous verrez ainsi comment sont construits les emails et constituer ainsi celui de votre recruteur.
    • VerifyEmailAdress : ce site vérifie la validité de l’email pour être sûr de ne pas s’être trompé.

Maintenant que vous avez passé du temps à identifier le recruteur avec son email, il serait dommage d’envoyer un email générique 😯 Souvenez-vous, c’est la qualité qui l’emporte toujours sur la quantité !

pexels-photo-2217613

 

4. Rédiger un bel email de motivation

Pour maximiser les chances que l’on vous réponde et marquer des points, il faut personnaliser le message ! Le recruteur verra ainsi que ce n’est pas un email générique, comme il en reçoit déjà des dizaines. Il prendra alors surement le temps de vous appeler ou de faire une réponse personnalisée : ce qui est le but ne l’oublions pas 👍

Je ferai prochainement un billet spécifique à la rédaction d’un email de motivation, mais voici déjà les éléments principaux à avoir en tête :

  • Consulter le site web de l’entreprise (notamment le site ou la page carrière s’il y en a) pour trouver les « valeurs » et la philosophie de la société.
  • Bien utiliser le prénom et/ou le nom dans la salutation. Pourquoi dire Bonjour Monsieur uniquement alors que vous avez le nom de la personne ? Cela ne coûte rien et marquera à coup sûr votre interlocuteur.
  • Montrer que vous vous êtes intéressé à la société en faisant une allusion aux valeurs ou à l’actualité récente.
  • Soyez plus concis et moins formel qu’une lettre de motivation.
  • Il faut un call to action à la fin : demandez à échanger ou tenez-vous disponible pour répondre à ses questions.
  • Pour la salutation, un bien cordialement est suffisant. On évite les formules pompeuses des lettres de motivation.

Si vous faites un effort, le recruteur le fera très surement aussi. Et c’est là que vous marquerez des points ! Beaucoup de candidats se plaignent à raison de ne pas avoir de retours personnalisés, mais ils postulent en masse sans personnaliser eux-même… 😉

Startup Stock Photos

 

J’espère que ce billet vous aidera à bien candidater en spontané après avoir chassé le recruteur avec un message personnalisé. C’est la clé pour se démarquer de vos éventuels concurrents et être appelé en 1er 😄

A noter que cela ne vous dispense pas de faire « beau CV » 😅 : 8 conseils pour faire son CV même quand on est développeur !

symbol metapher leadership or exclusion

Auteur : Sylvain Lareyre – Ancien dev et recruteur pour JobOpportunIT

Toutes les photos viennent du site pexels

Par Sylvain Lareyre

Chasseur de Talents IT & Co-fondateur du Cabinet de recrutement JobOpportunIT

Après un M2 MIAGE et plusieurs années comme développeur Java/JEE, j’ai basculé côté recrutement et j’ai adoré ce métier !

Meilleur Sourceur de France #RMSConf en 2014, je suis aujourd’hui multi-casquettes : chasseur de têtes, formateur en sourcing pour les entreprises, enseignant dans différentes écoles, animateur d’événements et blogueur quand j’en ai le temps 😉

7 réponses sur « Et si c’étaient les dev qui chassaient les recruteurs ? »

[…] 👉 Relancer le recruteur ou candidater en spontanée. L’idée est d’identifier le recruteur qui se cache derrière l’annonce et de le contacter directement avec un message personnalisé. Peu de gens le font et vous passerez ainsi la 1ère barrière de sélection. Voici un précédent article que j’avais écrit sur le sujet : Et si c’étaient les dev qui chassaient les recruteurs ? […]

J'aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.