Catégories
Séances de coaching

J’ai décidé d’être heureuse…


Et en plus, c’est bon pour ma santé, c’est Voltaire qui l’a dit.
Donc, oui, j’ai décidé d’être heureuse

Quand même, tu vas pas me dire qu’on peut décider d’être heureux…  

Le confinement, par exemple, c’est vraiment pénible, je vois pas qui peut décider d’être heureux dans cette période


On fait des visios toute la journée, je déteste ça. Le télétravail, c’est épuisant. Et ce n’est certainement pas moi qui ai décidé d’être en télétravail


Et puis les embouteillages qu’on va retrouver après le déconfinement, tu verras, ça va être terrible. Et là, ben désolée, c’est pas moi qui décide.

Et puis il pleut trop, c’est trop humide, le linge ne sèche pas. (version alternative : Et puis ça fait trop longtemps qu’il n’a pas plu, cet été ça va être terrible). C’est quoi, mon pouvoir de décision sur la météo ?

Et puis les enfants n’ont pas envie de faire leurs devoirs, ras le bol de la classe par visio ou mail. Si ça se trouve mon fils n’aura pas le bac, tu te rends compte ?
Et puis la société, la Politique, la crise économique.


Et en plus, mon vernis à ongles vient de s’écailler. Comment j’aurais pu décider de ne pas écailler mon vernis, hein ?

Bon pour le vernis, je n’dis pas. Je compatis même : perso, je déteste que mon vernis soit écaillé…

 

Et même temps… NON!

Je persiste et je signe : on peut décider d’être heureux (ou heureuse !)

Personne n’a une vie toujours sereine, drôle, agréable, parfaite… Ca n’existe pas, sauf peut être chez Mary Poppins ou les Bisounours

Mais est-ce que vous avez remarqué que la même situation peut être racontée de manière très différente selon les personnes ?
Certaines vont regarder d’abord les difficultés, imaginer les conséquences potentiellement pénibles, parler des risques.
Et d’autres trouveront toujours le petit truc amusant, le ton décalé, l’anecdote insolite, qui feront sourire quand elles raconteront leur aventure

Avez-vous lu « la première gorgée de bière et autres plaisirs minuscules » de Vincent Delerm ?

Non ? Alors foncez l’acheter !
Euh, non, foncez le commander, confinement oblige…
#jerestechezmoi

Une amie m’a offert ce livre délicieux, il y a une quinzaine d’années. Je le feuillette souvent
Il est fait de nouvelles courtes, qui racontent des petits plaisirs de la vie quotidienne qui ressortent un à un au fil des pages.
Boire une bière bien fraîche en été, écosser les petits pois chez Mamie, s’amuser à marcher sur le trottoir en évitant les bords, sauter dans une flaque d’eau, compter les phares des rares voitures croisées lors d’un voyage sur l’autoroute… 

Ce livre nous rappelle que nous avons toutes et tous, enfouis dans notre mémoire, une collection incroyable de petits moments heureux, sucrés, doux, précieux, d’une infinie tendresse.

Et ces petits moments, finalement n’attendent qu’une seule chose : qu’on décide de les convoquer, de les obliger à refaire surface dans notre vie d’aujourd’hui… et que brusquement, on prenne conscience qu’on est toujours capable de ressentir ces sensations de bonheur en y repensant

Je pense que c’est un livre très important et très puissant sous son apparente légèreté.
En tous cas, il l’a été pour moi, et il est probablement à l’origine de mes 3 boites…

Cette histoire de boites commence un dimanche matin en juillet, il y a 5 ou 6 ans

Quatrième insomnie consécutive de la semaine
Réveillée très tôt, je pense à des dossiers de travail sur lesquels je suis en retard. Grrrr
Je me sens exaspérée de ne pas avoir pu profiter de ce dimanche pour me reposer. Grrrr
Je me lève. Je bois mon café toujours énervée. Je tourne en rond

C’est l’été, à 7H il fait jour, il fait bon, pourquoi ne pas sortir puisque je suis réveillée Pfffff
Je décide d’aller chez le boulanger chercher des croissants à ramener à la famille, ça va me calmer (peut-être)
Je sais, j’ai une vie passionnante

Sur le chemin du retour, mmm… l’odeur délicieuse des croissants chauds dans le sachet un peu gras…

Ca me rappelle brusquement une des nouvelles du livre de Delerm, dans laquelle il décrit ce même plaisir.
Je me sens étrangement bien, apaisée.

Ce même dimanche, à midi, déjeuner avec des amis. Le mari est un optimiste invétéré, toujours souriant.
Je raconte ma petite histoire de croissants. Et il dit à sa femme : hop, ça c’est un truc pour le bocal !  

« Le bocal » ????

Et là, il me raconte ce qu’est son « Bocal à ptits bonheurs »…
Haaaaa…

 

Vous l’avez surement compris, c’est à partir de ce jour-là que j’ai commencé à constituer ma « Boite à p’tits bonheurs » à moi

A la place d’un bocal, j’ai préféré une boite rouge, superbe, avec des coquelicots
Et puis, les années passant, j’en ai acheté une autre…
Aujourd’hui la 3ème est presque pleine

Le soir, j’y glisse un petit papier où j’ai inscrit quelque chose qui m’a fait plaisir dans la journée.
Que ce soit l’odeur des croissants ou la naissance du bébé de ma nièce, le chat qui ronronne ou un nouveau client, la glycine qui fleurit ou mon fils qui vient en vacances à la maison… il n’y a pas de « petit » plaisir, il y a des plaisirs.

C’est devenu une sorte de rituel.
Ca m’aide à relativiser un quotidien parfois morose en m’obligeant à réfléchir à ma journée et à prendre conscience des bons moments qui existent, et qu’on a parfois tendance à ne pas voir.
Ces petites choses de la vie qui contribuent tout simplement à nous rendre plus heureux, à me rendre plus heureuse.

Même si ça m’arrive dans les gros moments de blues, je relis rarement mes petits papiers…
Mais voir, chaque soir, mes 3 boites-coquelicot posées là, sur une étagère de ma chambre, et savoir qu’elles sont remplies de petits bonheurs, ça me fait souvent sourire.

Comme ça. Pour « rien ». Juste sourire.

3 réponses sur « J’ai décidé d’être heureuse… »

merci beaucoup de ce commentaire, Sophie. Le fabuleux destin est en effet exactement dans la même philo des petits plaisirs …

J’aime

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.