Catégories
Informaticiens et développeurs Recruteurs et commerciaux IT

Quels sont les différents types d’entreprise dans l’informatique ?

Je cherche du travail, je veux travailler, je voudrais m’orienter, me reconvertir… dans l’informatique. Cela tombe bien, c’était un secteur très dynamique en terme d’emploi avant le confinement et la crise sanitaire 📈 Pour après, nul doute que cela va repartir !

De l’informatique, il y en a dans toutes les entreprises !

Selon une étude de Pôle Emploi de 2018 dans l’IT 💻 en France, 43 366 entreprises emploient 775 577 salariés. Et bien évidemment, ce chiffre ne prend pas en compte les freelances.

Que vous soyez informaticien ou recruteur, il est important de bien connaitre l’écosystème dans lequel on évolue. Faisons donc un petit tour d’horizon des 43 366 entreprises qui emploient des informaticien(ne)s 👩‍💻👨‍💻 et voyons qui elles sont concrètement…

Il est bien sûr impossible de faire une liste exhaustive de tous les types d’entreprises qui existent tellement elles sont nombreuses ! Certaines combinent même plusieurs des profils cités ci-dessous 😉

pexels-photo-2041627

 

Les entreprises utilisatrices

L’informatique fait partie des services « support », qu’il s’agisse d’une banque, d’une assurance, d’une industrie, de retail… Bref, quel que soit le secteur ou la taille de l’entreprise, toutes ont besoin d’informatique, de logiciels et d’infrastructure : gestion, facturation, logistique, exploitation, réseaux, téléphonie, numérique…

Ce service va être :

🚩 Internalisé : dans un service informatique ou une Direction des Systèmes d’Information (DSI).

🚩 Externalisé : en totalité ou partiellement. S’il s’agit d’exploitation, on va parler d’Outsourcing ou Infogérance. S’il s’agit d’autres activités, on emploiera plutôt le terme de sous-traitance. Il existe plusieurs types d’externalisation selon leur localisation :

  • NearShore : généralement en Europe mais aussi les pays du Maghreb (les collaborateurs y sont francophones) car le décalage horaire est faible.
  • OffShore : L’Inde en très grande majorité, la mode est venue des pays anglo-saxons.
  • OnShore : Lorsque l’on fait venir des collaborateurs travaillant habituellement en NearShore ou OffShore sur un site client.

On voit déjà se dessiner plusieurs possibilités qui vont orienter vos choix de cibles 🎯

📌 Selon la taille de l’entreprise

Un service informatique d’une PME n’a pas les mêmes besoins qu’une DSI d’un grand groupe.

Une PME aura besoin de quelques collaborateurs très polyvalents, capable de dépanner n’importe quel problème qu’ils soient logiciel, imprimante, réseaux, téléphonique… ou d’être l’interface des fournisseurs parce qu’il y a peu de chance qu’il y ait du développement en interne.

Une DSI va être, elle-même, structurée en services : études, exploitation, support, digital, e-commerce… Souvent eux-mêmes structurés par métiers (commerce, RH, logistique, finance,…). Au-delà du nombre de collaborateurs, la diversité des métiers y sera plus importante.

📌 Selon que ce service est internalisé ou externalisé

Si l’entreprise de vos rêves a totalement externalisé son SI, inutile d’y postuler directement, sauf si vous souhaitez faire de la gestion de contrats, il va vous falloir trouver son ou ses sous-traitants.

Si tout est fait en interne, le choix des possibles s’ouvre à vous. Mais c’est rarement le cas…

Ce qui nous conduit à un autre type d’entreprise 😉

pexels-photo-269077

 

Les entreprises de services

Il s’agit principalement des Entreprises de Services du Numérique (ESN en abrégé, anciennement SSII). J’y mettrais également les cabinets de conseil IT (AMOA, PMO,…) et les agences web, tout simplement, parce que leur mode de fonctionnement est le même et que les frontières entre ces entreprises sont devenues très poreuses.

Beaucoup d’ESN 🏢 dont l’activité était traditionnellement les études et l’intégration de logiciels se sont diversifiées vers le conseil IT et le web, voire le webmarketing. De grandes agences de communication ont également intégré des services de développement et d’intégration, notamment pour ce qui concerne le web et l’e-commerce.

C’est un secteur qui bouge beaucoup aussi bien en interne qu’en croissance externe, par rachat de sociétés notamment.

On ne va pas se mentir, ce sont les plus gros employeurs de l’informatique. Ils embauchent majoritairement en statut cadre et en CDI. Je ne vous donnerai qu’un chiffre : 70% des jeunes diplomés Bac+5 🎓 dans l’informatique ont leur 1er job dans une ESN

Je ne rentrerai pas dans des polémiques du style « ce sont des marchands de viande » ou « je ne veux pas travailler en ESN »… C’est votre choix. Et il y a presque autant de type de structures différentes qu’il y a d’ESN, certaines très bien, d’autres moins…

Juste quelques grandes règles de fonctionnement : vous êtes salarié de la société de services à temps plein. L’objectif est de vous facturer à un client pour éviter au maximum l’intercontrat (période où vous êtes sans contrat donc où vous coûtez à l’entreprise sans lui rapporter).

🚩 L’Assistance Technique (AT ou Régie ou Engagement de moyens) : vous allez être facturé à un client sur le site client pour une mission (ou prestation). Cette mission peut durer une journée ou… plusieurs années (!).

Un client émet un besoin. Un commercial 👨‍💼 ou un manager y répond avec votre CV et un TJM (Taux Journalier Moyen, le prix auquel votre société vous « vend » à la journée).

Si votre CV est retenu par le client, vous allez passer un entretien avec un ou plusieurs opérationnels du « client ». Ce n’est pas un entretien de recrutement car même si vous êtes retenu, votre employeur reste la société de services.

🚩 Le projet au forfait (Forfait ou Engagement de résultats ou TMA) : vous allez être intégré à un projet dans les locaux de la société de services.

Le client a émis un appel d’offre pour un développement applicatif (Build), une maintenance (Run) ou une intégration de logiciel. C’est ce que l’on appelle le forfait, avec un engagement sur un périmètre, un prix total et un délai. Pour cela, une équipe de réponse (Bid Management ou Avant-Vente) aura gagné le projet auparavant.

Vous allez passer un entretien avec le chef de projet qui gère le projet et qui souhaite vous intégrer dans son équipe. Vous restez dans les locaux de votre société (potentiellement avec des déplacements ponctuels sur site client). Votre TJM est refacturé au projet.

Certaines sociétés de services ne font que de l’AT. Si ce n’est pas votre truc, évitez-les !

Peu de sociétés font exclusivement du Forfait. Si c’est votre truc, enquêtez pour savoir lesquelles et dans quelle proportion. Et surtout, dites-le en entretien !

Si vous rêvez d’un client final mais que vous n’arrivez pas à forcer la porte…identifiez les sociétés qui travaillent avec eux et postulez chez eux. Passer par la fenêtre est parfois une bonne solution !

Dernier point, en sociétés de services, il existe 2 types d’embauche 🤝 :

🚩 Sur mission : la société recrute parce qu’un de ses clients a émis un besoin et qu’ils n’ont pas la compétence en interne pour le remplir.

Dans ce contexte, rapidité et disponibilité sont de mise ⏰. Un client n’attendra jamais votre arrivée pendant 3 mois, d’autant plus qu’il a probablement fait appel à d’autres prestataires.

C’est souvent, dans ces cas-là, que l’on voit des promesses d’embauche avortées, voire des ruptures de période d’essai, tout simplement, parce que le client s’est désisté et que la société ne veut pas ou ne sait pas gérer les intercontrats.

🚩 Sur profil : C’est votre profil et votre potentiel qui intéressent la société par rapport à ses objectifs et sa stratégie à plus long terme. La société est sûre qu’elle aura un projet dans votre profil à vous proposer lorsque vous arriverez.

Dans ce contexte, on ne vous parlera pas du projet X pour le client Y que vous allez intégrer dans 3 mois. Mais on vous parlera des projets de la société et surtout, on vous attendra.

Petit conseil : demandez lors de l’entretien, si l’embauche est sur mission ou sur profil.

pexels-photo-3747486

 

Les éditeurs de logiciel

Il y en a dans tous les domaines métiers, là encore, de toute taille, avec beaucoup de regroupements ces dernières années.

Indépendamment de la Direction et du Commerce, ils sont souvent organisés en 3 grands services :

📌 La R&D : c’est le service qui travaille sur le cœur du logiciel et ses évolutions, montée de versions, ajout de fonctionnalités…Vous travaillerez dans les locaux de l’éditeur.

📌 Le support : c’est l’interface client, celui qui reçoit et traite les « tickets ». Là encore, dans les locaux de l’éditeur ou en offshore.

📌Les services d’intégration, déploiement, formation : on retrouve le mode de fonctionnement des ESN que j’ai décrit plus haut. Certains éditeurs ne font pas ou peu d’intégration et préfèrent monter des partenariats avec des ESN. Si vous aimez les déplacements, c’est pour vous car, bien évidemment les clients peuvent être partout, y compris à l’international.

Startup Stock Photos

 

Les hébergeurs, opérateurs et constructeurs ou équipementiers…

Elles sont moins nombreuses ou moins connues que les entreprises citées précédemment, mais elles méritent toute votre attention !

📌 Les hébergeurs : ce sont des data center possédant un grand nombre de serveurs physiques sur lesquels les sociétés viennent installer leurs applications. Ces serveurs n’hébergent pas uniquement des sites web mais tous types de logiciels et d’applications qu’une entreprise a besoin de faire tourner. On retrouve dedans par exemple les services Cloud d’AWS ou Azure par exemple ☁.

Certains hébergeurs ne gèrent aucun matériel et achètent les services des data center, pour se focaliser uniquement sur l’exploitation.

Vous y trouverez essentiellement des postes dans l’infrastructure (admin systèmes…).

pexels-photo-325229

📌 Les opérateurs : on pense tout de suite aux opérateurs internet et téléphonie comme Orange ou Free. Oui, mais il y a aussi beaucoup de structures plus petites qui ne font que du B2B. Ces sociétés louent des lignes pour échanger des données ou gèrent par exemple toute la téléphonie d’une société (ToIP). 

Comme les hébergeurs, on y trouve beaucoup de postes dans l’infrastructure (admin réseaux…).

pexels-photo-1624895

📌 Les constructeurs ou équipementiers : ce sont des sociétés industrielles (petites ou grosses) qui produisent des équipements physiques ayant besoin d’informatique. Par exemple : les constructeurs automobiles pour développer toute l’électronique et l’informatique embarquées des voitures 🚗, ou des constructeurs de matériel informatique comme des switch ou des routeurs…

De nombreux produits ont besoin d’informatique pour fonctionner aujourd’hui. On y retrouvera plutôt des profils en électronique, informatique industrielle ou en systèmes embarqués.

pexels-photo-132700

 

Les startups

J’avais envie de faire un focus sur les startups 🚀 parce qu’elles attirent beaucoup. Bien évidemment, l’activité d’une startup peut être liée à tous les types d’entreprises que nous avons vus précédemment.

De la même façon que tout le monde n’est pas fait pour travailler dans la DSI très structurée d’un grand groupe ou dans une ESN, tout le monde n’est pas fait pour travailler en startup. Je parle bien de startup, au sens anglais du terme « entreprise qui démarre ».

C’est fait pour vous, si vous aimez la polyvalence et les environnements peu structurés où tout est à construire. Si vous êtes le développeur 1 de la startup, vous aurez tout à faire et vous pourrez y évoluer !

Une startup, c’est avant tout un projet dans lequel il faut croire, un travail d’équipe (et une petite équipe) avec laquelle le « feeling » est primordial.

pexels-photo-3194521

 

C’est bon, vous allez réussir à tout retenir ? 😅

Bon, c’est un peu compliqué je le reconnais… En résumé, vous avez :

👉 d’un côté les sociétés que l’on appelle les client finaux (DSI, éditeurs, contructeurs, etc.).

👉 et de l’autre côté les sociétés de services qui fournissent des services ou des « bras » pour les clients finaux (ESN/SSII, agence web, etc.). Donc des prestataires ou sous-traitants.

Habituellement, on dit aux jeunes de se faire de l’expérience en ESN puis de se faire embaucher chez un client final et d’y faire carrière. Mais ce n’est en rien obligé !

Vous avez maintenant toutes les cartes en main pour faire le choix de la bonne structure ! Chacune a ses avantages et ses inconvénients, trouvez celle qui vous correspond et qui vous permettra d’évoluer 😊

pexels-photo-955395

Auteurs :

Agnès Dardant – Consultante en recrutement

Sylvain Lareyre – Ancien dev et recruteur pour JobOpportunIT

Les photos viennent du site pexels

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.