Catégories
Recruteurs et commerciaux IT

Développer son réseau sur LinkedIn

Hellooooooo à vous 👋🏻 ! Aujourd’hui, je vous propose de parler de votre réseau LinkedIn et de la façon de le développer efficacement. Si jamais vous vous demandez à quoi ça sert d’être sur LinkedIn, je vous invite à découvrir 5 raisons de vous y mettre. Et puis, vous pouvez aussi découvrir comment donner un coup de boost à votre profil. Maintenant que vous êtes là, il est temps d’activer vos demandes de connexion ! Cet article vous donnera quelques tips pour le faire et j’espère que cela vous sera utile.

#1 – Comment construire son réseau ?

La 1ère chose à laquelle je vous invite à réfléchir, c’est comment mettre en place une stratégie d’acquisition de contacts ? En résumé, vous devez définir clairement quelles sont les personnes que vous souhaitez avoir dans votre réseau et pourquoi ? La question de la pertinence est essentielle si vous souhaitez développer des relations de qualité et durables.

Pour illustrer ce point de la construction du réseau, je vais vous donner un exemple concret. Dans mon réseau, j’ai aujourd’hui 3 catégories de personnes :

  1. Des ingénieurs ➡️ parce qu’ils sont ma cible de recrutement et que grâce à eux, j’apprends des tas de choses que la technique auxquelles je n’aurais pas eu accès sinon.
  2. Des recruteurs / RH ➡️ parce que ce sont mes pairs et que nous avons des intérêts communs pour nos domaines d’activité. A leur contact, j’ouvre ma réflexion à des points de vue différents car selon qu’ils travaillent en ESN, en cabinet, en TPE/PME, en entreprise, en startup, à leur compte, l’expérience n’est pas la même.
  3. Des rédacteurs web / community managers ➡️ parce que je suis passionnée par la communication digitale et que j’ai envie de progresser dans ce domaine, d’autant que je le considère de + en + comme une extension de mon job.

🎁 Catégorie bonus ➡️ les gens de ma société. Mais celle-ci ne compte pas forcément car nous avons tous ce réflexe d’accepter ou de demander en contact des homologues. Je la considère comme une catégorie « naturelle » qui ne demande pas d’efforts particuliers.

Ces 3 catégories étant définies, il est alors plus simple pour moi de savoir qui accepter ou refuser quand je reçois une demande de contact. Si la personne est hors catégorie, et qu’elle ne motive pas sa demande via un message (vous savez les 300 caractères optionnels à renseigner), alors il y a 99% de chance que je ne l’accepte pas ❌. De la même manière, quand je souhaite rajouter quelqu’un à mon réseau, je le fais parce que c’est a priori aligné avec ma stratégie (je dis bien a priori car il y a toujours des exceptions !).

Ces catégories sont évolutives, ça va de soi. Par exemple, depuis quelques temps, je m’intéresse aux freelances : leurs motivations, leur fonctionnement, leurs échecs et leurs réussites, leur mindset, leurs outils, etc. Je demande donc de + en + de freelances en contact (catégorie supplémentaire) pour commencer à créer du lien et des interactions. Car c’est bien ça l’enjeu 👉🏻 créer du lien !

#2 – Stratégie quantitative ou hyper sélective ?

C’est probablement l’une des questions qui revient le plus souvent ➡️ « Dois-je accepter tout le monde en contact ?« . Et la réponse est NON ❌. Vu ce qu’on s’est dit plus haut. Enfin … tout dépend de votre positionnement et de votre stratégie de Personal Branding et de ce que vous voulez faire sur LinkedIn 🤔. En général, il y a deux approches :

  • Approche quantitative : comme son nom l’indique, l’objectif est d’avoir un maximum de contacts dans son réseau. Peu importe que la personne acceptée ait un lien avec votre activité ou votre secteur, vous acceptez aussi bien l’agent immobilier qui vit à 500 km que le recruteur voisin. Le risque ? Diluer votre audience. Si vous publiez exclusivement des contenus orientés RH / Recrutement, est-ce que cela intéressera Maurice, boucher dans le Morbihan ? Pas sûr.
  • Approche hyper sélective : ici c’est l’inverse, vous n’acceptez QUE des personnes que vous connaissez ou éventuellement qui connaissent quelqu’un que vous connaissez (relations de niveau 2). Le risque ? Avoir une audience trop restreinte alors que votre propos pourrait toucher plus de monde. Dommage.

Le bon combo ➡️ un mix des 2 !

Si vous n’avez pas une idée claire des personnes que vous souhaitez dans votre réseau, et que l’idée de définir une stratégie d’acquisition de contacts ne vous attire pas du tout, alors commencez par sélectionner des personnes qui ont les mêmes centres d’intérêt que vous 👍🏻. D’une personne à l’autre, vous créerez des connexions qui vous amèneront vers d’autres contacts.

D’ailleurs, LinkedIn vous fera des suggestions pour faciliter le développement de votre réseau :

#3 – Comment faire une demande de connexion efficace ?

Une demande de connexion motivée (= avec un message d’accroche) a davantage de chance d’aboutir 🍀. C’est un peu comme dans la vraie vie, si on aborde une personne que l’on ne connait pas encore, l’idée c’est d’être avenant, enthousiaste et d’expliquer en 2 mots l’intérêt de discuter davantage ✌🏻.

Aussi, je vous conseillerais de renseigner la partie texte qui s’affiche quand vous cliquez sur « Se connecter » au moment de faire une demande de contact. Vous avez une marge de manoeuvre de 300 caractères, ce qui est plutôt synthétique ✍🏻. Vous ne pourrez pas partir dans une longue introduction, il faut faudra condenser votre approche et faire référence à un contact, une passion, voire un métier commun.

L’idée c’est de donner envie à la personne d’accepter votre invitation. Aussi, je ne peux que vous conseiller de PERSONNALISER le message. Encore une fois, n’hésitez pas à souligner vos éventuels points communs et le pourquoi du comment vous souhaitez entrer en relation.

Il m’arrive de zapper cette étape de message personnalisé quand j’essaie de rentrer en contact avec de nouvelles personnes 😱 ! Si parfois je passe à côté, c’est en général : parce que le lien avec la personne demandée semble clair, ou que nous avons un grand nombre de contacts en commun, ou que la personne a déjà eu des interactions avec moi (commentaire sur un de mes posts par exemple).

Petit conseil ➡️ soignez votre titre car c’est la 1ère chose que votre potentiel contact verra en recevant votre demande, juste en dessous de votre Prénom / Nom. Je vous montre en image la dernière demande de connexion que j’ai reçu :

Le titre d’Ophélie est chargée de communication (dans le scope de mes catégories), et je vois qu’elle a en relation Julia Coudert, une Social Media Manager que je suis avec attention (et que j’adore !). Je vais l’accepter sans me poser de question. C’est clair (et pourtant, aucun message d’accompagne ce message).

#4 – Créer sa propre routine « réseau »

« Faire du réseau, ça prend du temps« 

Vrai ✅, on ne passe pas de 100 à 1000 contacts en 2 jours. Et puis, de vous à vous, est-ce vraiment ce que vous cherchez 🙄 ? Nous avons parlé de stratégie, de pertinence, d’interactions. Tout mettre en place va prendre un peu de temps, et c’est normal. Le plus simple est de développer son réseau un peu tous les jours.

Pourquoi ne pas prendre l’habitude, chaque matin, quand vous vous connectez à LinkedIn, de demander 10 à 15 personnes en contact ? Vous sélectionnez ces personnes grâce à la barre de recherche LinkedIn, en tapant des mots clés qui sont susceptibles de vous intéresser. Par exemple, je tape : recruteur, recruteuse, recrutement, freelance, rédacteur web, community manager. Une fois le mot clé choisi, vous filtrez via des contacts de 2ème niveau (les contacts de 1er niveau sont déjà dans votre réseau, ceux du 2ème niveau ont des contacts en commun avec vous) et vous allez regarder les profils pour vous intéresser à la personne, trouver des points communs et enclencher la demande de contact.

👍🏻 Si vous demandez 10 personnes tous les jours, du lundi au vendredi, ça représente potentiellement 50 nouveaux contacts / semaine, soit 200 contacts / mois et donc 2400 contacts / année. Il faut bien sûr que 100% de vos demandes soient acceptées, et on ne tient pas compte des demandes que vous allez recevoir et potentiellement accepter aussi. Toujours est-il que votre réseau peut gagner en volume et en qualité si vous le souhaitez, en appliquant cette routine ✅.

J’espère que ces quelques conseils pourront vous servir dans le développement de votre réseau. Encore une fois, et j’insiste, l’essentiel c’est de créer du lien. Intéressez-vous aux autres, échangez, discutez, questionnez ! Bien sûr, si vous avez la moindre question sur ce sujet, je serais ravie d’y répondre dans la mesure du possible 😊. Le réseau LinkedIn est puissant 💪🏻 !

Une réponse sur « Développer son réseau sur LinkedIn »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.