Catégories
Informaticiens et développeurs Recruteurs et commerciaux IT

Les entretiens réseau pour trouver un job : comment ça marche ?

Vous le saviez ? 80 % du marché du travail serait caché. Marché caché signifie que les entreprises ne publient pas d’annonce.

Pour aller le chercher, 2 solutions : la candidature spontanée et le réseau.

La majorité des personnes en recherche d’emploi font des candidatures spontanées.
Plutôt que d’envoyer des bouteilles à la mer, voici un article qui explique la démarche à avoir : Et si c’étaient les dev qui chassaient les recruteurs ?.

Mais, lorsque j’échange avec des candidats dans une optique conseil et que je parle d’entretien réseau, j’ai un grand blanc… 😲

Du réseau, on en fait tous à un moment ou à un autre de notre vie professionnelle. Mais ce qui semble naturel, voire ce qui ne nous apparaît pas comme étant du réseau lorsque l’on est en poste, devient beaucoup moins naturel lorsqu’on ne l’est plus 🤯.

Vous n’avez pas compris ? Allez, c’est parti !

Personne n’est, à la base, un « pro » du réseau. Les « pros » du réseau ont appris et ils se sont entraînés. La bonne nouvelle : c’est une compétence qui s’acquière et nous pouvons tous le faire 😄.

Pour activer le réseau, il n’y a pas de mystères : juste quelques croyances à éliminer et quelques bonnes pratiques.

 

Les Croyances Limitantes (CL)

CL N°1 : Je n’ai pas de réseau

Tout le monde a un réseau. Il obéit à la règle des 3 cercles, bien connue aussi en marketing :

Cercle 1 : Votre famille, vos amis, vos (anciens) collègues, vos (anciens) clients, vos professeurs, vos maîtres de stage, vos jobs d’été, vos jobs étudiant… et toutes vos relations proches. Vos liens forts, les plus simples à identifier… 👩👨

Tenez, prenez une feuille de papier ou un tableur et commencez à les lister. Alors combien ? 📄

Cercle 2 : Les contacts du cercle 1 (que vous ne connaissez pas encore), les réseaux sociaux (d’où l’intérêt d’un réseau qualifié par rapport à votre cible et vos objectifs, les contacts RS peuvent aussi devenir des contacts du cercle 1). 👩👨👩👨👩👨

Cercle 3 : les inconnus. 👩👨👩👨👩👨👩👨👩👨👩👨👩👨

Les jobs se trouvent rarement dans votre 1er cercle… Toute la démarche de réseau va consister à passer de cercle en cercle en atteignant ces inconnus des cercles 2 et 3 (les liens faibles)… jusqu’au bon job 👍

CL N°2 : C’est demander un job

La 1ère erreur, celle qu’il ne faut surtout pas faire !

Non mais, Agnès, tu plaisantes, le but est bien de trouver un job ??? Oui, il est de « trouver » mais pas de « demander » !

Pourquoi ? Parce que, hormis quelques « chasseurs de tête », vous mettez vos contacts dans la situation très désagréable d’incapacité à vous aider.

L’entretien réseau ne consiste pas à demander un boulot mais ce que l’on peut vous donner : du temps, de l’écoute, des conseils et de l’information. L’idée est de faire connaître votre disponibilité dans votre écosystème professionnel, écosystème qui va vous aider à atteindre la bonne personne, celle qui a le job 👍

CL N°3 : J’ai peur de déranger, sous-entendu « me prendre une veste »

Au pire, vous aurez des personnes qui ne vous répondront pas.

Au mieux, si vous trouvez les mots justes pour qu’ils acceptent de s’entretenir avec vous, ils vont y prendre du plaisir.

Pourquoi ? Parce qu’ils vont simplement ressentir le plaisir de rendre service, de se rendre utile (si vous avez évité la croyance N°2)…et d’être valorisé (égo quand tu nous tiens !) ; Parce que c’est un échange de professionnel à professionnel et que, vous aussi, vous avez des choses à leur apprendre (n’en doutez pas !). 👍

CL N°4 : Je ne sais pas me vendre

L’objectif n’est pas de se vendre mais de se rendre visible dans un écosystème déterminé par votre objectif professionnel et vos cibles. Dans un entretien réseau, vous êtes là pour recueillir de l’information et des conseils, pour vous faire connaître et…pour obtenir des contacts (passer de cercle en cercle jusqu’à être mis en relation avec une personne qui a… le bon job !).

L’objectif de l’entretien réseau est d’atteindre la bonne personne, au bon moment. C’est uniquement là que vous rentrerez dans un processus de recrutement. Comme il s’agit du marché caché, pas de concurrence, vous serez le seul candidat. 👍

CL N°5 : C’est uniquement sur les réseaux sociaux, c’est uniquement en physique

Il y a quelques semaines, je vous aurai dit : rien ne vaut une rencontre physique et une bonne poignée de main.

Aujourd’hui, le monde a changé. Aujourd’hui, on parle beaucoup plus téléphone, Skype, Zoom, WhatsApp… Et on risque d’en parler pendant encore longtemps.

Je dis bien « parler » parce que s’il y a quelque chose d’immuable, c’est l’oral. Dans « entretien réseau », il y a entretien et l’entretien, qu’il soit physique ou numérique, c’est oral ! 👍

CL N°6 : Cela ne fonctionne pas

Le réseau fonctionne toujours aussi bien, depuis la nuit des temps.

Le problème ? Dépasser les croyances limitantes peut être tellement déstabilisant que l’on préfère rester dans sa « zone de confort » en envoyant des CV et LM en réponse à des annonces (petit rappel 20% du marché…). 👍

Les Bonnes Pratiques

L’objectif est donc de décrocher un entretien (CL N°5) auprès de son réseau et du réseau de son réseau (CL N°1), pour faire connaître votre disponibilité et vous rendre visible dans votre écosystème professionnel (CL N°2), dans le cadre d’un échange de professionnel à professionnel (CL N°3), pour recueillir de l’information, des conseils et de nouveaux contacts (CL N°4).

Ok… Mais je fais comment ❓❓❓ 😲

📌 BP N°1 : Avoir un profil LinkedIn complet ; C’est votre carte de visite, d’autant plus dans la période actuelle. ✔

Vous noterez que je ne parle pas de CV. Il n’y a pas de CV dans un entretien réseau puisque vous ne venez pas « demander » un job. Entre professionnel, on s’échange des cartes de visite (réelle ou virtuelle), pas un CV.

📌 BP N°2 : Identifier des cibles précises : des personnes dans un métier, un secteur d’activité, une entreprise,…selon votre objectif professionnel. ✔

Un entretien réseau, c’est avec une personne pas avec un robot ou un service.

📌 BP N°3 : Commencer par votre cercle 1, celui dont vous avez les coordonnées, les personnes avec lesquelles vous avez déjà eu des échanges, même il y a longtemps. ✔

Mais dépasser le pour accéder aux cercles 2 et 3, c’est-à-dire rencontrer rapidement des personnes inconnues.

Sauf à être déjà un réseauteur aguerri, ne commencer pas par la personne que vous rêvez de rencontrer. Comme dit le dicton « c’est en forgeant que l’on devient forgeron », c’est en faisant des entretiens réseau que vous allez affiner votre discours et devenir de plus en plus percutant.

📌 BP N° 4 : Maîtriser les techniques d’approche : le mail et/ou l’appel téléphonique. ✔

L’objectif est de décrocher un entretien « oral », pas de rester dans un échange de mails.

📌 BP N° 5 : Demander ce que l’on peut vous donner : des conseils, de l’information…✔

Tout sauf un job !

C’est pour cela qu’il est plus simple de décrocher un entretien réseau qu’un entretien de recrutement. Des conseils et de l’information tout le monde peut en avoir, alors qu’un job, c’est plus rare.

📌 BP N°6 : Savoir sortir d’un entretien réseau avec des noms de personnes à contacter.

Dans les fameux cercles 2 et 3…Et pouvoir utiliser la recommandation, la clef qui vous ouvre la porte des personnes inconnues (Bonjour, je vous contacte de la part de X qui m’a conseillé de m’adresser à vous…)

📌 BP N° 7 : Effectuer un suivi scrupuleux de vos contacts et de leur proposition de mise en relation. ✔

Pour vous et pour tenir les personnes que vous avez rencontrées au courant de vos démarches.

📌 BP N° 8 : Remercier, remercier et…remercier !

L’email de remerciement après un entretien réseau est indispensable et…stratégique.

Indépendamment de la notion de politesse, il permet de reprendre les points de votre échange et le nom des contacts qu’il vous a donnés, de garder le contact dans le temps en tenant au courant de vos démarches et de permettre de recontacter si nécessaire.

N’oubliez pas le jour où vous avez trouvé le job, de prévenir tous ceux (celles) qui vous ont aidé dans cette démarche réseau. Cela fait toujours plaisir de savoir qu’une aide a été utile !

📌 BP N° 9 : Donner pour recevoir et…vice-versa

Quelle que soit votre situation, quelle que soit la position de la roue, n’oubliez pas de donner…un conseil, des informations, un contact,…à quelqu’un qui vous le demande, c’est la clef pour recevoir ! 👌

Conclusion

Le réseau représente une activité indispensable à mener pendant sa recherche d’emploi. Il permet d’éviter l’isolement, de rester actif, de garder un lien avec le milieu professionnel.

En bref, il fait du bien au moral !

Il y a quelques semaines, j’aurais dit, d’autant plus pour des profils moins pénuriques, plus atypiques, en reconversion… Aujourd’hui, je dirais que c’est valable pour tous.

Le réseau est tout aussi utile lorsque l’on est en poste ou dans une position d’indépendant. En effet, la meilleure façon d’atteindre ses objectifs en tant que salarié consiste à réseauter intelligemment et efficacement dans son entreprise. De même, le meilleur des indépendants ne gagnera pas de nouveaux contrats s’il ne sait pas faire du réseautage orienté business.

Le réseau est une activité au long cours qui ne donne pas de résultats immédiats, alors n’attendez pas pour le faire d’en avoir besoin.

Alors, vous y allez ???

2 réponses sur « Les entretiens réseau pour trouver un job : comment ça marche ? »

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.